Il existe des voyages qui vous transforment et changent votre perception du monde et de l’humanité.

Embarqué dans cette aventure pour suivre Nicolas partit filmer la lave en mouvement puis installer des machines afin de potabiliser l’eau dans des villages au bout du monde, je vais aller de découvertes en découvertes.

Cela commence par vingt cinq heures d’avion pour se retrouver littéralement de l’autre côté de la planète sur l’archipel du Vanuatu. Puis trois jours de marche dans la jungle, l’ascension du volcan, la descente dans le cratère, l’avancée au bord du gouffre, et l’éblouissement, l’incrédulité face à la nature brute et hypnotisante, la matière en fusion. L’impression d’être entré dans l’atelier de la fabrication du monde.

La seconde partie conduit notre petite équipe de cinq personnes bénévoles pour installer les machines dans trois villages. Vie chez l’habitant, rythme d’un autre âge, retour au commencement, partage de l’essentiel. Trouvailles et ingéniosité pour déjouer le manque de matériaux et d’outils. Aide des villageois trop heureux de participer. Et puis l’inauguration avec la bénédiction des machines par le prêtre. Une grande fête en notre honneur pour nous remercier d’apporter l’eau potable.

Un trop plein d’émotions qui m’a poussé à raconter cette merveilleuse aventure.