Ircam

ircamCo-création d’une des premières bornes interactives en cherchant des solutions d’interfaces, de navigations et d’animations.

EN 1990, L’IRCAM (Institut de Recherche et de Coordination Acoustique Musique) décide d’utiliser le multimédia émergeant afin de présenter ses activités pour l’exposition « Les nouvelles technologies » prévue au centre Georges Pompidou (Beaubourg).

logo-ircamArnault Boulard, l’initiateur de ce projet, (qui s’occupait de l’ingénierie sonore des concerts de Pierre Boulez) me contact par hasard.
Nous sympathisons rapidement et imaginons un principe de borne interactive plus élaboré que les serveurs Minitel (seul référence de l’époque).

borne3Cette borne sera constituée en trois modules. Un premier destiné à présenter les activités de l’Ircam et les deux autres permettant à l’utilisateur de « jouer » avec le logiciel musical Max (développé par l’Ircam).

 

borne1L’ordinateur est relié à un complexe midi pour la synthèse des voix et au tout premier piano classique Yamaha disposant d’un système digital.

 

 

borne2En chantant devant un micro, l’utilisateur entend sa mélodie remodelée par l’ordinateur et… jouée par le piano !

 

 

La finition se termine par quelques nuits blanches dans le centre Georges Pompidou (souvenirs mémorables) où la borne est installée pour l’exposition « Les nouvelles technologies ».

Devant le succès rencontré auprès du public, l’Ircam nous commande l’année suivante une seconde version plus élaborée destinée à assurer sa promotion lors de tournées itinérantes en France.